Ouverture d’une succession, vente d’un bien immobilier ou d’une entreprise : vous voici en possession de 200 000 euros. Où les placer pour concilier gestion du risque et rendement ? Plusieurs options s’offrent à vous comme les livrets d’épargne (peu rentables), les produits boursiers (souvent soumis à la volatilité des marchés) et l’immobilier (qui peut bénéficier d’un effet de levier).
Sommaire
Partager nos secrets
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Investissement : où placer 200 000 euros ?

Ouverture d’une succession, vente d’un bien immobilier ou d’une entreprise : vous voici en possession de 200 000 euros. Où les placer pour concilier gestion du risque et rendement ? Plusieurs options s’offrent à vous comme les livrets d’épargne (peu rentables), les produits boursiers (souvent soumis à la volatilité des marchés) et l’immobilier (qui peut bénéficier d’un effet de levier).

À la question où placer 200 000 euros, vous pouvez choisir de les placer sur un livret d’épargne, une assurance vie, un PEA, un placement bancaire ou investir dans l’immobilier.

 

Faut-il placer 200 000 euros sur un livret d’épargne ?

Il existe deux grandes catégories de livrets d’épargne : les livrets d’épargne réglementés et les super-livrets.

Les livrets réglementés rassemblent le livret A, le livret d’épargne populaire (LEP) et le livret développement durable et solidaire (LDDS). Limités par des plafonds de dépôt, ainsi que de ressources pour le LEP, ils sont peu adaptés à une stratégie d’investissement. En outre, leur taux de rendement n’a eu de cesse de chuter et est aujourd’hui inférieur à l’inflation (0.5 % contre 1.1 %).

Avec des plafonds allant jusqu’à 3 millions d’euros, les super-livrets autorisent une plus grande marge de manœuvre pour placer 200 000 euros, mais souffrent eux aussi d’un rendement très faible, hormis parfois à la souscription. Certaines banques proposent en effet un taux de rendement très avantageux pour vous inciter à prendre un de ces livrets, mais seulement pour quelques mois.

Placer 200 000 € sur un livret d’épargne ne vous offrira donc que peu d’avantages. Vous pouvez en revanche y déposer une épargne de précaution représentant plusieurs mois de salaire. Vous disposerez ainsi de liquidités pour faire face à des dépenses imprévues.

 

Comment placer 200 000 € en enveloppe fiscale ?

Une enveloppe fiscale se définit comme un investissement financier dont les gains pourront bénéficier d’avantages fiscaux. Ce qui exclut le compte-titre, qui n’en propose aucun. Restent l’assurance vie et le PEA.

 

Placer 200 000 euros sur une assurance vie  

Totalisant 1 700 milliards d’euros, les contrats d’assurance vie demeurent le placement préféré des Français. Toutefois, pour s’assurer un rendement correct des 200 000 euros placés, il faudra délaisser les fonds en euros pour les contrats en unités de compte. Avec les risques que cela comporte !

Le rendement d’un placement de 200 000 euros sur une assurance vie

Vous le savez sans doute déjà, mais la rémunération d’un placement dépend du degré de risque. Avec un contrat en euros, les fonds que vous versez sont garantis par l’assureur et augmentent au rythme des intérêts annuels. Ce placement de bon père de famille, très sécurisé, offre une rémunération qui peine aujourd’hui à atteindre les 1.5 % avant imposition. Soit à peine plus que l’inflation.

En parallèle, les contrats en unités de compte, soumis à la fluctuation des marchés boursiers, peuvent rapporter gros… Et faire perdre beaucoup. D’où l’importance de répartir vos 200 000 € entre ces deux produits (ou d’opter pour une assurance vie en multi-supports) en fonction de votre appétence ou de votre aversion au risque, et de concevoir votre placement sur le long terme, pour diluer les éventuelles pertes.

Lire aussi : Comment réaliser un investissement rentable à court terme ?

L’intérêt fiscal et patrimonial de placer 200 000 euros sur une assurance vie

Normalement, les gains procurés par votre assurance vie ne sont pas imposables. Toutefois, si vous effectuez un retrait en cours de contrat, ou si à la clôture de ce dernier, vous souhaitez récupérer l’intégralité de votre placement sous forme de capital, alors vous allez payer de l’impôt sur le revenu. La fiscalité dépendra de la durée de détention au moment de l’opération : plus ou moins de 8 ans.

En dessous de 8 ans, les versements subissent un prélèvement forfaitaire non libératoire (PFNL) de 12.8 %. Ces revenus sont ensuite imposés soit au taux forfaitaire de 12.8 %, soit au barème progressif de l’impôt sur le revenu si vous en faites le choix au moment de la déclaration.

Au-delà de 8 ans, le PFNL au versement chute à 7.5 %. Les revenus profitent ensuite d’un abattement de 9 200 € pour un couple (moitié moins pour une personne seule) avant d’être imposés. Si le montant de l’encours est inférieur à 150 000 €, l’administration appliquera un PFNL de 7.5 %, à moins que vous ne préfériez une imposition au barème progressif. Si l’encours est supérieur à 150 000 €, alors vous vous verrez appliquer un prélèvement forfaitaire de 12.8 % sur la fraction supérieure à 150 000 €.

Dans tous les cas, les revenus tirés de votre assurance sont soumis aux prélèvements sociaux de 17.20 %.

Enfin, placer 200 000 euros sur une assurance vie présente un intérêt patrimonial. Les sommes qui y sont versées (jusqu’à 152 500 €) n’entrent pas dans l’actif successoral et échappent donc au paiement des droits de succession. Trois conditions : avoir rédigé une clause bénéficiaire, avoir versé les cotisations avant son 70ème anniversaire et ne pas avoir procédé à des versements de primes manifestement exagérées. La part supérieure à 152 500 € sera imposée à 20%.

Placer 200 000 euros sur un PEA 

Le plan d’épargne en actions (PEA) prend plusieurs formes :

  • Le PEA bancaire, qui permet de se constituer un portefeuille d’actions d’entreprises européennes 
  • Le PEA assurance, qui est un contrat de capitalisation en unités de compte 
  • Le PEA-PME, qui se compose comme son nom l’indique, d’actions de PME

Les deux premiers autorisent des versements jusqu’à 150 000 €, le troisième jusqu’à 225 000 €. À condition de la conserver pendant 5 ans minimum, cette enveloppe fiscale offre une exonération d’imposition sur les plus-values réalisées. En deçà, le gain net est imposé à 12.8 %, sauf à être réinvesti dans un PEA. Dans les deux cas, les revenus du PEA sont soumis aux prélèvements sociaux, au taux de 17.20 %.

Pour conclure, la ventilation de vos 200 000 euros sur l’assurance vie et le PEA dépendra de votre stratégie d’investisseur et de votre comportement face au risque. Un objectif de transmission du patrimoine devra aussi être pris en compte le cas échéant, et se traduire par un versement plus important sur l’assurance vie. En revanche, si votre intérêt est essentiellement spéculatif, misez plutôt sur le PEA, en étant conscient des risques. Sinon, l’immobilier constitue aussi une bonne manière de placer 200 000 euros pour s’assurer un bon rendement moyennant une faible prise de risque.

Lire aussi : Les meilleurs placements les plus rentables en 2020

 

Comment investir 200 000 euros dans l’immobilier ?

Alors, que faire avec 200 000 euros dans l’immobilier ? Plusieurs choix possibles : la souscription de parts de SCPI, l’investissement dans un club deal immobilier ou l’investissement locatif clé en main.

Placer 200 000 euros dans une SCPI

La société civile de placement immobilier a le vent en poupe auprès des investisseurs. Et pour cause ! Elle permet en effet de répondre à plusieurs objectifs :

  • Percevoir des revenus réguliers grâce à la SCPI de placement : celle-ci vous verse à échéance les loyers perçus de la mise en location des immeubles et offre un rendement brut moyen de 3 à 5 % 
  • Défiscaliser grâce à la SCPI fiscale : soit elle réalise des opérations immobilières générant un déficit que vous pouvez déduire de vos revenus, soit elle vous fait profiter de réductions d’impôt grâce à des investissements en loi Pinel et Malraux 
  • Générer une plus-value grâce à la SCPI de plus-value : celle-ci se spécialise dans l’achat-revente de biens dégradés pour dégager une plus-value

 

Les SCPI présentent de nombreux avantages si vous vous demandez que faire avec 200 000 euros, comme :

  • Un faible ticket d’entrée 
  • La diversification du patrimoine, sauf à opter pour une SCPI spécialisée dans un seul type de location (par exemple, les immeubles de bureaux) 
  • L’absence de gestion locative, puisque celle-ci est confiée à un mandataire

Toutefois, ces atouts ne doivent pas occulter quelques inconvénients comme des frais de gestion élevés et l’impossibilité de participer à la stratégie d’investissement de la SCPI.

Placer 200 000 euros dans un club deal immobilier

En rejoignant une société de club deal immobilier, vous deviendrez son associé ou son actionnaire. Vous pourrez ainsi participer activement à sa stratégie d’investissement, laquelle peut être de générer des revenus réguliers ou une plus-value à la revente de biens rénovés.

Dans le premier cas, l’objectif de rendement d’un club deal immobilier se situe généralement entre 5 et 7 %. Dans l’hypothèse d’une capitalisation, il peut être de 20 à 30 % si la rénovation est bien orchestrée.

Ticket d’entrée pour un club deal immobilier ? 100 000 euros en moyenne, ce qui vous permet d’investir la différence dans un investissement locatif clé en main.

Placer 200 000 euros dans un investissement locatif clé en main

L’investissement locatif direct présente un inconvénient majeur : il nécessite beaucoup de temps à consacrer à sa gestion. Choix du locataire, entrée et sortie dans les lieux, rédaction du bail, réparations… Autant de tâches chronophages que vous n’avez peut-être pas envie d’assumer. La solution est donc l’investissement locatif clé en main.

Comme tout investissement immobilier locatif, le clé en main vous permet dans un premier temps de bénéficier de l’effet de levier du crédit. Moyennant un apport personnel de quelques dizaines de milliers d’euros, vous vous retrouverez à terme en possession d’un bien qui en vaut plusieurs centaines. Sans oublier que vous pouvez déduire vos intérêts d’emprunt et d’autres charges de vos revenus fonciers ou de vos BIC !

Les Secrets de l’Immo vous propose d’élaborer le meilleur montage juridique et financier adapté à votre budget. Nous recherchons à votre place des biens immobiliers à fort potentiel de rendement, le locataire offrant les meilleures garanties et le mandataire pour s’occuper de la gestion locative. Contactez-nous !

 
 
Encore des questions ?

Tout dépend du placement effectué, et surtout de votre objectif. Sachez que le club deal immobilier, un mode d’investissement basé sur l’achat revente, permet d’avoir une rentabilité entre 5 et 7 % par an. Ce chiffre est susceptible de varier selon le montant de la plus value à la revente.

Selon vos objectifs, vous pouvez investir 200 000 euros via une assurance vie, un PEA (plan épargne action), des parts de SCPI… Vos 200 000 euros peuvent aussi constituer un apport conséquent pour effectuer un investissement locatif clé en main. L’idéal étant d’investir vos 200 000 euros dans différents placements afin d’assurer une diversification suffisante.

Secrets recommandés
Quels avantages à investir dans un immeuble de rapport ?
Apparu en France au XVIIIe siècle, l’immeuble de rapport désigne un bâtiment construit dans un seul objectif : rapporter de l’argent à son propriétaire grâce à la mise en location des logements qui le compose.
Pourquoi investir dans l’immobilier ancien ?
Plusieurs options s’offrent à vous pour investir dans l’ancien : acheter une résidence principale, procéder à un investissement locatif, vous lancer dans l’achat-revente ou bénéficier d’un dispositif de défiscalisation.
Le rôle de la tension locative pour réussir votre investissement locatif
Lorsque la demande locative est supérieure à l’offre, le marché est considéré comme tendu. Il sera a priori bien plus facile de trouver un locataire lorsqu’il existe peu de logements disponibles : c’est la tension locative.

Recevoir une brochure