Dans un contexte de taux d’intérêt historiquement bas, il convient de diversifier vos investissements sur des produits bancaires et immobiliers.
Sommaire
Partager nos secrets
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Que faire avec 500 000 euros ?

Héritage, cession d’une entreprise ou d’un bien immobilier ou encore effort d’épargne conséquent : vous voici à la tête d’une belle enveloppe de 500 000 €. Sur quel support investir cette somme pour concilier rendement et appétence ou aversion au risque ?

Vous prendrez en compte vos objectifs (rentes régulières ou plus-value à la liquidation du placement, constitution et transmission d’un patrimoine…) pour déterminer que faire avec 500 000 euros. En tout état de cause et comme le dit l’adage, vous avez tout intérêt à ne pas mettre vos œufs dans le panier et à diversifier vos placements. Le but étant de concilier bon rendement et dilution des risques ! Ainsi devez-vous envisager les produits boursiers et l’investissement immobilier.

 

Faut-il placer 500 000 euros sur un livret d’épargne ?

 

Les livrets réglementés, qui comprennent le livret A, le livret d’épargne populaire (LEP) et le livret de développement durable et solidaire (LDDS), s’avèrent peu adaptés pour placer 500 000 €. 

D’une part, ils prévoient des plafonds de versement bien en-deçà des sommes à placer (22 950 € pour le plus généreux, le livret A), et le LEP est soumis à condition de ressources. D’autre part, la faiblesse du taux de rendement, inférieur à l’inflation, ne vous permettra pas de faire fructifier votre épargne.

Quid des super-livrets ? Avec ce type de produits, vous pouvez vous affranchir de la contrainte du plafonnement des versements, puisque certaines banques acceptent jusqu’à 3 millions d’euros. Certes, pendant quelques mois, ils offrent des taux plus avantageux que les livrets réglementés, mais vous vous situerez ensuite sur une rémunération comparable. Toutefois, ils peuvent constituer une option judicieuse pour le placement de votre épargne de précaution.

 

Sur quels produits financiers investir 500 000 euros ?

 

Vous pouvez envisager de placer une partie des 500 000 € dans une enveloppe fiscale, c’est-à-dire sur l’assurance vie et le PEA, qui outre une rémunération, proposent des avantages fiscaux. Nous excluons le compte-titre qui, bien que présentant un taux de rendement supérieur aux livrets, n’offre aucun atout complémentaire.

 

Placer 500 000 euros sur une assurance vie

 

Avec 1 700 milliards d’encours et malgré la faiblesse de sa rémunération, l’assurance vie demeure le placement préféré des Français, car elle est peu risquée. Du moins pour ceux qui font le choix d’un contrat en fonds euros. Le panacher avec des unités de compte permettra d’améliorer la performance du produit.

 

Placer 500 000 euros sur une assurance vie : quel rendement ?

 

Trois choix s’offrent à vous : les fonds euros, avec un capital garanti mais un taux de rendement inférieur à l’inflation après imposition, les unités de compte placées en Bourse et dont l’assureur garantit selon le nombre, mais pas la valeur, et enfin l’assurance-vie multi-supports, qui associe des FE et les UC. 

Si vous présentez peu d’appétence au risque, mais que vous souhaitez booster le rendement de votre assurance vie, sachez que vous pouvez opter pour une gestion pilotée ou déléguée à un professionnel.

 

Placer 500 000 euros sur une assurance vie : quel avantage fiscal ?

 

Les 500 000 euros placés sur l’assurance vie augmenteront des intérêts et seront récupérés à l’issue du contrat par l’investisseur, ou s’il est décédé, par le bénéficiaire. La sortie de l’assurance vie peut se faire en capital ou en rente. Si la rente n’implique aucune taxation, le capital ou les retraits avant terme seront imposés à l’IR, en fonction de la durée de détention du contrat d’assurance vie.

Pour un contrat d’une durée inférieure à 8 ans, le fisc applique le prélèvement forfaitaire non libératoire (PFNL) de 12.8 %, puis une taxation à l’IR au barème progressif ou au taux forfaitaire de 12.8 %.

Pour un contrat de plus de 8 ans, l’administration fiscale applique un PFNL de 7.5 %. Après abattement de 4 600 € pour un célibataire et de 9 200 € pour un couple, les gains sont ensuite taxés à 7.5 % pour un encours inférieur à 150 00 €, à 12.8 % au-delà. 

Bon à savoir : vous devrez aussi vous acquitter des prélèvements sociaux de 17.2 %, sans que la durée de détention de l’assurance vie n’ait d’incidence.

 

Placer 500 000 euros sur une assurance vie : quel avantage patrimonial ?

 

Si vous poursuivez un objectif de transmission du patrimoine avec une fiscalité allégée, alors placer 500 000 €, ou au moins une partie sur une assurance vie, est une bonne idée. Elle offre en effet sous conditions une exonération de droits de succession jusqu’à 152 500 €. 

 

Lire aussi : Comment réaliser un investissement rentable à court terme ?

 

Placer 500 000 euros sur un PEA

 

Le plan d’épargne en actions présente un avantage fiscal non négligeable : les gains réalisés grâce à votre portefeuille bénéficient d’une franchise d’impôt si vous conservez vos titres au moins 5 ans. Toutefois, vous serez toujours redevable des prélèvements sociaux de 17.2 %.

Au maximum, vous pouvez placer 250 000 € pour un célibataire ou 450 000 € en couple en cumulant un PEA bancaire ou PEA assurance avec un PEA-PME.

 

Comment placer 500 000 euros dans l’immobilier ?

 

Autre possibilité si vous vous demandez que faire avec 500 000 euros, un investissement dans l’immobilier. Plusieurs pistes sont à explorer entre l’investissement en direct, par le biais d’une société ou l’investissement clé en main.

 

Placer 500 000 euros en location directe

 

Avec 500 000 euros, vous pouvez envisager l’achat d’un bien immobilier d’envergure, comme un immeuble de rapport. S’il est proposé moyennant un prix d’achat plus faible que plusieurs logements secs et des frais de fonctionnement maîtrisés, sachez toutefois qu’il existe peu de biens disponibles sur le marché, et que vous vous trouverez en concurrence avec des acheteurs aguerris.

Une autre option consiste à acquérir plusieurs logements secs dans des villes à forte tension locative, pour doper votre rendement. Il peut être utile de se faire accompagner par des experts de l’immobilier, comme ceux de Les Secrets de l’Immo, afin d’élaborer votre stratégie d’investisseur. Vous devez en effet prendre en compte des facteurs aussi divers que : 

  • Le type de location : vide ou meublée, elle générera des recettes locatives qui seront imposés dans la catégorie des revenus fonciers ou des BIC, avec les conséquences que cette qualification entraîne, notamment en termes d’abattement en régime micro, ou de charges déductibles en régime réel ;
  • Le régime d’imposition des bénéfices : micro-foncier, avec un abattement de 30 %, micro-BIC, avec un abattement de 50 à 71 % ou régime réel ;
  • L’opportunité de financer l’acquisition pas seulement avec votre épargne, mais également avec un prêt immobilier, pour déduire les intérêts d’emprunt et créer un déficit foncier.

 

Placement de 500 000 euros dans une SCPI

 

La SCPI a la cote auprès des investisseurs, car elle se décline en trois modèles qui proposent chacun un avantage spécifique. En fonction de votre stratégie, vous avez le choix entre :

  • La SCPI de placement : vous investissez 500 000 € dans une société civile de placement immobilier qui a pour objectif la mise en location d’immeubles dont vous percevrez des loyers, en fonction du nombre de parts que vous détenez. Il convient de diversifier l’immobilier, afin de limiter la prise de risque. Comptez une rentabilité de l’ordre de 3 à 5 % ;
  • La SCPI fiscale : elle peut prendre la forme d’une SCPI de défiscalisation (SCPI Pinel, SCPI Malraux) ou d’une SCPI de déficit foncier ;
  • La SCPI achat-revente : cette société cherche à générer une importante plus-value que se partageront ses actionnaires, en achetant des immeubles dégradés à rénover.

 

Si le ticket d’entrée en SCPI demeure faible, les frais de gestion quant à eux sont élevés, et les parts se révèlent bien moins liquides qu’un investissement direct ou clé en mains.

 

Placer 500 000 euros sur un investissement locatif clé en main

 

Pour placer 500 000 euros en 2021 sans se préoccuper des contraintes de la gestion locative, il existe une alternative : l’investissement clé en main dans une monopropriété résidentielle. Celui-ci exige un apport jusqu’à 20 % : vous pouvez donc recourir à l’emprunt pour financer votre acquisition. Ce montage vous offre un double avantage : profiter de l’effet de levier du crédit et diversifier vos placements, en affectant le reste de vos liquidités sur d’autres produits immobiliers, boursiers ou d’épargne.

Les Secrets de l’Immo vous accompagne à chaque étape de votre projet, de la détermination de votre stratégie d’investisseur à la gestion locative de votre bien, en passant par la réalisation de travaux par notre équipe internalisée. À la clé, un potentiel de rendement compris entre 4.5 et 7 % et de plus-value d’environ 40 %.

 

Placer 500 000 euros dans un club deal immobilier

 

Les Secrets de l’Immo vous propose aussi d’investir dans un projet d’achat-revente sur 5 ans, qui présente un fort potentiel de valorisation (environ 50 %). Aux côtés d’une dizaine d’autres investisseurs partageant les mêmes objectifs patrimoniaux que vous, vous achetez des parts dans une société de club deal immobilier à qui reviendra la réalisation complète du projet. 

Notre équipe d’experts identifie les biens adaptés à vos exigences et vous propose des solutions d’optimisation afin de doper la plus-value à la revente. Vous serez accompagné jusqu’à la cession de l’immeuble ou de vos parts, si vous préférez quitter le club deal immobilier avant son terme.

Lire aussi :

  •  
Secrets recommandés
Pourquoi faire appel à un conseiller en investissement immobilier ?
Le conseiller en investissement locatif vous accompagne dans la sélection du type de bien en fonction de votre budget, vous explique comment optimiser la fiscalité de votre placement et d’ores et déjà, comment anticiper la transmission de votre patrimoine.
Transformer sa résidence principale en investissement locatif : une bonne idée ?
Vous avez choisi votre résidence principale en fonction de vos besoins à vous, et non ceux d’éventuels locataires. De fait, sera-t-elle attractive et trouvera-t-elle facilement preneur si vous décidez de la louer ?
Comment diversifier ses revenus grâce à l’investissement immobilier ?
L’immobilier présente deux intérêts notables pour diversifier vos revenus : la possibilité de financer l’acquisition d’un bien à crédit via un prêt immobilier et la perception de revenus réguliers (mensuels) sous la forme de loyer.

Recevoir une brochure

Quels sont vos objectifs d'investissement ?

Recevoir une brochure

Recevoir une brochure