Il existe de nombreuses alternatives pour investir 30 000 euros, mais selon votre stratégie patrimoniale et votre situation, toutes les solutions d’investissement ne sont pas forcément idéales.
Sommaire
Partager nos secrets
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Dans quoi investir 30 000 euros ?

Dans un contexte de baisse record de la rémunération des livrets d’épargne et des assurances vie fonds euros, il apparaît légitime de trouver de nouvelles sources d’investissement pour faire travailler son épargne. Si par exemple, vous avez placé 30 000 euros sur une assurance vie fonds euros, sachez qu’actuellement la rémunération de cette épargne est inférieure au niveau d’inflation de sorte que vous perdez en pouvoir d’achat à mesure que le temps passe. Une situation fort regrettable…

Dès lors, comment investir intelligemment ces 30 000 euros pour maximiser votre retour sur investissement et faire croître votre patrimoine ?

 

Dans cet article, nous allons vous présenter les différentes possibilités qui s’offrent à vous et plus particulièrement la bonne attitude à adopter pour investir 30 000 euros.

 

Quelles sont les différentes possibilités pour investir 30 000 euros ?

 

Outre les livrets bancaires et les assurances vie fonds euros, vous pouvez investir vos 30 000 euros notamment dans :

 

Comment choisir le bon placement pour vos 30 000 euros ? 

 

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses alternatives pour investir 30 000 euros, mais selon votre stratégie patrimoniale et votre situation, toutes ces solutions d’investissement ne sont pas forcément idéales.

 

Pour savoir où investir vos 30 000 euros, il convient au préalable de répondre aux questions suivantes :

  • Avez-vous une épargne de précaution pour faire face aux événements du quotidien ? Si oui, de combien avez-vous besoin ?
  • Quel est l’objectif de votre investissement ? Quel niveau de rendement souhaitez-vous obtenir ?
  • Quel niveau de perte en capital êtes-vous prêt à subir ?
  • Quel est votre horizon de placement ?

 

L’importance de l’épargne de précaution avant d’investir 30 000 euros 

 

L’épargne de précaution est la somme d’argent que vous mettez de côté pour faire face aux dépenses imprévues du quotidien. Son montant dépend de la stabilité de vos revenus, de l’ampleur de votre patrimoine et de votre train de vie. 

 

Généralement, il est recommandé pour un salarié du privé de conserver en épargne de précaution au moins 3 mois de salaire.

 

Cette épargne doit être mobilisable rapidement et potentiellement à court terme, donc elle doit être placée sur un produit d’épargne à capital garanti totalement liquide tel qu’un livret A, un LDDS ou une assurance vie fonds euros.

Cette stratégie d’investissement vous permettra de prendre plus de risque avec le reste de vos 30 000 euros et d’immobiliser votre épargne dans des investissements beaucoup plus rémunérateurs sans mettre en péril votre train de vie.

 

L’objectif de placement et son horizon

 

Pour déterminer les bons placements pour investir 30 000 euros, il convient de définir vos objectifs. Ces derniers peuvent être :

  • générer des revenus passifs complémentaires
  • faire grandir votre patrimoine
  • défiscaliser
  • préparer votre retraite…

 

Bref, selon vos objectifs, il est possible de définir un horizon de placement plus ou moins long. Sachez que généralement, plus votre horizon de placement est long plus votre potentiel de rentabilité est important pour une prise de risque réduite. C’est le cas par exemple si vous envisagez d’investir vos 30 000 euros dans des actions d’entreprises cotées. 

De plus, définir votre horizon vous permet de vous orienter vers des placements rémunérateurs, mais peu liquides tels que la pierre papier (SCPI, OPCI ou SIIC) ou de l’immobilier locatif à haut rendement, à condition bien sûr que votre horizon soit suffisamment long (supérieur à 4 ans).

 

Votre objectif de rentabilité et votre aversion à la perte

 

En finance, il y a un axiome communément admis : “il ne peut y avoir de rentabilité sans risque”.

Cette règle signifie que plus votre objectif de rentabilité est important, plus l’actif dans lequel vous investissez est considéré comme risqué. En effet, les différents marchés en lien avec l’investissement sont des vases communicants où les acteurs cherchent systématiquement le meilleur niveau de rentabilité pour la plus faible prise de risque de sorte qu’un équilibre général se dessine. Selon certains théoriciens, les rendements au-delà du taux sans risque correspondent à la rémunération de la prise de risque (prime de risque). Il en découle que plus un actif est rémunérateur plus la prise de risque est importante. 

Il est donc impératif de savoir si vous êtes prêt à perdre une partie de votre capital pour gagner plus, au risque de vous faire surprendre (d’où l’intérêt de l’épargne de précaution).

 

Toutefois, vous pouvez investir vos 30 000 euros de manière diversifiés afin de diluer le risque et d’optimiser le couple risque/rentabilité. Autrement dit, si vous comptez investir 30 000 euros sur les marchés financiers, mieux vaut le faire en achetant des parts de plusieurs fonds d’investissement (OPC ou ETF) ou alors de construire un portefeuille composé d’une multitude d’actions différentes dans des secteurs d’activité et géographique différent.

 

Investir 30 000 euros sur les marchés financiers

 

L’une des possibilités pour investir 30 000 euros est de se constituer un portefeuille d’actifs financiers : 

  • en direct dans des entreprises cotées
  • de manière indirecte en passant par des fonds d’investissement (OPC ou ETF)

 

Investir 30 000 euros en direct dans des actions cotées

 

Investir 30 000 euros dans un portefeuille d’actions détenus en direct est une opération relativement complexe à mettre en œuvre puisqu’il faudra vous assurer que votre niveau de diversification est suffisant pour éviter une prise de risque trop importante. Nous vous déconseillons cette technique si vous êtes débutant en investissement.

 

Ceci étant, pour ce faire, il est possible d’ouvrir un PEA et un compte titre. Votre PEA vous permettra de loger les actions d’entreprises européennes pour obtenir une exonération d’impôt sur le revenu des produits et plus-values au bout de la 5e année. Ne proposant pas d’avantage fiscal, le compte titre vous permettra de loger vos actions d’entreprises étrangères, indispensable pour assurer une bonne diversification géographique. 

 

Investir 30 000 euros via des fonds d’investissement

 

Les fonds d’investissement vous permettent d’investir en une fois dans une large gamme d’actifs financiers. Idéal pour les débutants en investissement, vous confiez vos 30 000 euros à une société de gestion qui va investir pour vous sur les marchés financiers selon une stratégie définie.

Il existe deux grands types de fonds d’investissement :

  • les OPCVM où des arbitrages financiers sont effectués au sein du fonds, mais au prix de frais de gestion relativement élevés ;
  • les ETF (exchange traded funds) permettant seulement de répliquer des indices boursiers afin de limiter au maximum les frais de gestion.

Les ETF sont particulièrement adaptés pour investir sur le long terme de manière diversifiée afin de minimiser l’impact des frais de gestion sur votre rentabilité. 

 

Pour investir dans des fonds, nous vous conseillons d’ouvrir un PEA et une assurance vie. Le PEA vous permet d’investir dans les fonds constitués d’actions européennes et l’assurance vie offre l’opportunité d’investir sur les marchés étrangers tout en bénéficiant d’un cadre fiscal avantageux tant pour la succession que pour les retraits.

 

Investir 30 000 euros dans l’immobilier

 

L’autre possibilité pour investir 30 000 euros est l’immobilier. Certainement moins rebutant que les marchés financiers pour les particuliers, l’immobilier fait figure d’actif stable, fiable et tangible. De plus, il offre un avantage comparatif inégalable : la possibilité d’investir à crédit pour démultiplier votre potentiel de rentabilité !

 

Il y a 3 grandes façons d’investir 30 000 euros dans l’immobilier :

 

La pierre papier pour investir 30 000 euros dans l’immobilier

 

La pierre papier fonctionne comme les fonds d’investissement opérant sur les marchés financiers. Au lieu d’acheter de l’immobilier en direct, vous confiez votre épargne à une foncière immobilière qui effectue des investissements immobiliers à votre place. Ces dernières prennent la forme d’une SCPI, d’un OPCI ou d’une SIIC ayant chacune leurs spécificités fiscales et des règles de fonctionnement différentes.

Ainsi, en détenant des parts de la foncière, vous disposez d’un droit sur les bénéfices dégagés sur un large parc immobilier en raison de la perception des loyers ou des plus-values réalisées sur la vente de certains immeubles.

 

Facile d’accès en raison de son faible ticket d’entrée, la pierre papier vous permet d’investir dans l’immobilier de manière diversifié. Toutefois, bien qu’il soit possible d’acheter des parts de SCPI à crédit, il est généralement difficile de bénéficier de l’effet levier bancaire. La rentabilité reste donc relativement basse comparativement à un investissement locatif en direct.

 

L’investissement locatif en direct avec un apport de 30 000 euros

 

30 000 euros est un excellent apport pour faire un premier investissement locatif si vous disposez de la capacité d’emprunt suffisante. Généralement avec 30 000 euros, vous pouvez emprunter jusqu’à 300 000 euros, ce qui est largement suffisant pour acquérir un bien immobilier à usage d’habitation.

L’objectif d’un investissement locatif à crédit est multiple :

  • rembourser une partie substantielle des mensualités de prêt grâce aux loyers de sorte que votre patrimoine net croît à mesure que le temps passe ;
  • obtenir un revenu passif régulier une fois le crédit immobilier entièrement remboursé ;
  • générer de la rentabilité grâce à l’effet levier bancaire en misant notamment sur la croissance du marché de l’immobilier. 

 

Lire aussi : Effet de levier immobilier ou comment démultiplier la rentabilité de votre investissement locatif ?

 

Mais, entre la gestion locative, la recherche du financement et la gestion des travaux, faire un investissement locatif rentable et viable n’est pas aussi évident qu’on le croit ! C’est pourquoi il peut être intéressant de s’orienter vers de l’investissement locatif clé en main.

 

L’investissement locatif clé en main avec seulement 30 000 euros à investir

 

L’investissement locatif clé en main est à mi-chemin entre l’investissement locatif classique et la pierre papier. Vous êtes propriétaire de votre bien locatif, mais vous confiez toutes phases du projet immobilier à des professionnels.

Ces derniers s’occupent de tout pour vous :

  • recherche du bien immobilier pour tenir vos objectifs
  • négociation et optimisation du financement avec les banques (avec notamment la négociation d’un différé de remboursement pour optimiser votre cashflow)
  • conception et réalisation des travaux de transformation
  • gestion locative…

 

Lire aussi : Investissement locatif : optimisez votre cashflow grâce au différé de remboursement

 

Que vous ne disposiez pas du temps et/ou des compétences nécessaires pour faire un investissement locatif, le clé en main est certainement la meilleure solution pour investir 30 000 euros dans un cadre rassurant et particulièrement rentable !

 

Lire aussi : 

Secrets recommandés
Comment investir dans l’immobilier ?
Avant d’investir, il vous faut d’abord vous demander pourquoi investir dans l’immobilier locatif. Quels sont vos objectifs, votre horizon de placement ? Quel type de locataire ciblez-vous ?
Faut-il faire appel à un expert comptable immobilier pour faire du LMNP ou LMP ?
Le marché de l’immobilier est spécifique, et tous les comptables ne le connaissent pas aussi bien. Il faut donc choisir un professionnel du secteur, qui maîtrise bien les obligations comptables et fiscales du LMNP.
Comment trouver un immeuble de rapport à vendre avec une forte rentabilité ?
La recherche d’un immeuble à forte rentabilité dans les zones en tension foncière n’est pas chose aisée. Face à la pénurie de foncier disponible et à son coût, notamment à Paris, la tentation est grande de se rabattre sur les zones rurales. Mais attention : il existe pourtant un risque réel de vacance locative et de sévères difficultés pour la revente.

Recevoir une brochure

Quels sont vos objectifs d'investissement ?

Recevoir une brochure

Recevoir une brochure